WordPress FanBoy - SEO Addict

La réforme de la formation professionnelle : un immense gâchis

Une réforme qui donnait envie

Début Janvier a débuté la réforme de la formation professionnelle. Bien que je donne régulièrement des formations, j’avoue que je ne m’y étais pas intéressé plus que cela. J’aurais dû…

J’avais lu en diagonales plusieurs articles, et entendu certains reportages à la radio et à la télévision. Ce qui était mis en avant à chaque fois était la nouveauté majeure de cette réforme : conserver à vie les droits acquis par le salarié pour de la formation.

Auparavant, il pouvait en effet cumuler au fur et à mesure de son ancienneté des droits via ce qu’on appelle le DIF : Droit Individuel à la Formation. Le problème était simple : dès que l’individu était au chômage ou changeait d’entreprise, il perdait l’intégralité de ses droits.

Avec la réforme et l’arrivée du CPF (Contrat Personnel de Formation), il peut désormais cumuler jusqu’à 150 heures de formation, et surtout ces droits sont conservés quand il change d’entreprise ou quand il est au chômage.

Logo du Compte Formation

Nouveau et tout beau, découvrez le CPF

Cela fait donc un bon point pour le gouvernement, qui facilite le fait de pouvoir se former continuellement.

Pour tous ?

Avant de continuer, sachez une chose : la réforme de la formation professionnelle n’impacte pas toute la population française. Seuls les salariés du privé et de l’agriculture y sont soumis. Tous les salariés du public et les professions libérales restent donc avec l’ancien système : le DIF (et heureusement d’ailleurs).

Pour les autres, le Droit Individuel à la Formation n’existe plus. Depuis début Janvier, chacun peut donc transformer ses heures de DIF pour les changer en heures sur le compte CPF. Là encore, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Et les emmerdes commencèrent…

Certification ou diplôme

Le hic de la réforme, c’est qu’elle ne se résume pas au fait de garder ses droits à la formation. Elle va au final détruire certains formateurs indépendants et entreprises dont je fais partie.

Mais là où cela se complique, c’est que pour pouvoir utiliser son CPF, les conditions semblent beaucoup plus drastiques : il faut en effet que la formation soit diplômante ou certifiante. Et le problème, c’est qu’un grand nombre de formateurs ne fournissent pas de telles attestations. Il faut en effet accord et validation de la part de l’état, tant sur le fond que sur la forme de votre formation, ainsi que sur son niveau de certification ou de diplôme qu’elle va donner.

Le CPF ne pourrait donc plus être utilisé pour les formations non diplômantes. Et la réforme limite même les thématiques « éligibles ». Le plus gros problème, c’est que dans certains métiers, il n’existe pas de certification officielle.

Prenons l’exemple de mon secteur d’activité : il n’existe presque aucune formation diplômante ou certifiante (dans le sens agréé par l’état) qui existe. Ainsi, les salariés qui veulent faire appel à des formateurs SEO / WordPress / Dev / Webanalytics & Co ne pourront plus utiliser leurs droits à la formation. Ils devront payer plein pot leur montée en compétence, et la conséquence est simple comme bonjour : une réduction drastique de l’intérêt des salariés pour de telles formations

Le socle de compétence et la VAE

Heureusement, il existerait des exceptions pour les formations éligibles (notez le subtil emploi du conditionnel). Si l’action de formation porte sur la VAE (validation des acquis par l’expérience), elle est éligible au CPF, mais doit figurer dans les listes officielles. Raté…

Seconde exception que l’on pouvait espérer  : les formations qui permettent de valider le socle de compétences. Plus d’un mois après la mise en place de la réforme, c’est toujours assez vague sur le site officiel, mais cela pourrait concerner :

  • Communiquer en français, anglais et langues étrangères ;
  • Les mathématiques ;
  • Les NTIC (techniques de l’information et de la communication numérique) ;
  • utiliser les techniques de l’information et de la communication numérique
  • Le travail en équipe
  • Etre autonome
  • Apprendre à apprendre (vas-y champion !)
  • les règles d’hygiène et de sécurité

Ce point est très flou. Par exemple, quelle est LEUR définition des ntic ? Est-ce que cela englobe les webanalytics, le webmarketing et le développement web, ou encore Le développement d’applications mobiles ?

Mais là encore, faux espoir car toute formation du socle de compétence doit figurer sur une « liste de formations éligibles« . Raté encore…

On fait quoi maintenant ?

On pourrait tout simplement se dire qu’il faut que nous, petits formateurs, nous sortions les doigts du cul pour faire certifier nos formations, non ?

C’est loin d’être aussi simple. Ce type de demande et de certification prend du temps, beaucoup de temps, trop de temps…

Un temps que nous n’avons pas car nous devons déjà réaliser les prestations pour nos clients, faire nos devis, suivre notre comptabilité et nous battre déjà avec le RSI / URSSAF & toute la dream team administrative… N’oubliez pas que, nous formateurs, nous devons déjà faire deux bilans d’activité, un pour les impôts, un pour notre activité de formateur).

A qui profite le crime ?

Les seuls organismes capables de prendre suffisamment de temps pour mener à bien ces démarches passionnantes seront les gros centres de formations et toutes les écoles qui fleurissent un peu partout. Et quand on voit comment ces derniers paient au lance-pierre leurs formateurs, je doute que les formations soient réellement pertinentes…

Lobby

Un lobby dans toute sa splendeur

Bref, cette réforme pue le lobbying à plein nez, et aura un effet néfaste sur la formation professionnelle. Bravo le gouvernement, vous êtes des champions…

Valider une formation pour le CPF

EDIT du 03/04/2015 : je me suis amusé de voir si je pouvais quand même faire apparaître les formations de mon agence dans les formations autorisées pour le CPF. Et je n’ai pas été déçu de la réponse qui m’a été donnée :

La CNCP gère le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP- titres ou diplômes attestant d’une qualification professionnelle dont le niveau est reconnu par l’Etat) et l’inventaire des autres certifications (certificats exigés pour l’exercice d’une activité réglementée, certificats attestant d’une technique ou une discipline reconnus sur le marché de l’emploi). Elle peut vous informer sur la procédure d’enregistrement au RNCP ou  celle de l’inscription à l’inventaire. Dans les deux cas ce sont des certifications qui sont concernées, ce ne sont pas des formations ni des organismes de formation.

Les listes de formations éligibles au CPF sont gérées par les branches professionnelles  et sont consultables sur les sites http://www.fpspp.org/portail/easysite/fpspp/ et  www.moncompteformation.gouv.fr

Pour être éligibles au CPF les formations  doivent  être sanctionnées par une certification professionnelle enregistrée au RNCP, ou par une certification recensée à l’inventaire, ou par un CQP de branche, ou être retenues par la région ou retenues par Pôle Emploi  ET figurer sur une des listes établies par les branches professionnelles (COPANEF, COPAREF, CPNE ). Autrement dit, il ne suffit pas d’obtenir l’enregistrement au RNCP ou l’inscription à l’inventaire pour être éligible au CPF, il faut également que la certification soit retenue par les branches professionnelles et inscrite sur la liste CPF.

La procédure d’enregistrement au RNCP est décrite sur la page d’accueil de notre site (www.cncp.gouv.fr), rubrique Procédures d’enregistrement au RNCP puis enregistrement sur demande, cas général. La procédure d’inscription à l’inventaire a été récemment ouverte, elle accessible sur notre site à partir de l’onglet Inventaire.
Seul le certificateur peut demander l’enregistrement au RNCP ou l’inscription à l’inventaire de son certificat. Toutes les formations ne seront pas inscrites sur les listes de formation éligibles mais le CPF remplace le DIF uniquement, il ne va pas se substituer à tous les dispositifs existants,  il reste notamment le plan de formation des entreprises.

Bref, c’est très loin d’être gagné…

Liens utiles

Au passage, si vous voulez plus d’infos sur le CPF, consultez ces liens :

Le CPF en 2017

Mise à jour du 30/11/2016

Suite à un email d’une internaute Emmanuelle Geeraert, j’apporte quelques précisions pour le CPF en 2017 : l’arrivée du « compte personnel de formation » pour la fonction publique (l’abonnement des heures sera supérieur au secteur privé pour les niveaux infra 5 ce qui devrait permettre l’accès à la formation à ceux qui en ont besoin) et du DPC pour les professionnels de santé qui va changer à partir de 2017. (Source)

© 2017 Daniel Roch : WordPress FanBoy – SEO Addict
Propulsé par WordPress
Mentions légales
Thême par Anders Norén - Modifié par Daniel Roch

53b37f4e62583214df727bef5674366d!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!